Accueil du site

Qui sommes-nous ?

Dernier ajout : jeudi 18 septembre 2008.

Qui sommes nous ? le 4ème syndicat de l’enseignement privé.

En novembre 2003, nous avons créé le SUNDEP après notre départ de la FEP-CFDT (où nous étions pour beaucoup des responsables locaux). Nous ne nous reconnaissions plus, comme beaucoup d’autres, dans la ligne de la confédération, sur les retraites, la défense des chômeurs et des salariés les plus pauvres... mais aussi sur les pratiques internes, relevant à nos yeux de plus en plus du "centralisme démocratique".

Nous étions également en désaccord avec les positions de la fédération CFDT de l’enseignement privé, notamment la revendication du "statut de droit public" qui a abouti, en 2005, à l’acceptation de la loi Censi.

Nous avons été rejoints depuis par des adhérents issus d’autres organisations ou non syndiqués, et sommes actuellement environ 900. Notre syndicat national a pour but de défendre tous les personnels de l’enseignement privé (enseignants relevant de l’éducation nationale ou du ministère de l’agriculture, personnels de droit privé, formateurs), qui se reconnaissent dans des valeurs de gauche.

Dès les élections professionnelles de janvier 2004 (CCMA et CCMD), le SUNDEP a présenté des listes dans près d’un tiers des académies métropolitaines. Nous y avons obtenu globalement 4,6% des voix dans le 2e degré, et 2,2% dans le 1e degré, soit la 4e place des organisations syndicales en nombre de voix et d’élus (derrière la CFDT, la CFTC et le SPELC). Dans chaque académie où nous étions présents (2e degré), notre moyenne s’est établie à 13,5%, et dans chaque département (1e degré), à 15,9%.

Nous avons adhéré à l’Union Syndicale SOLIDAIRES en juin 2006.

Nous voulons mettre en avant :

la solidarité : à l’intérieur de notre champ professionnel, mais aussi plus largement dans le soutien aux mouvements qui prennent en compte la défense de la dignité humaine, la lutte contre les logiques libérales et pour la transformation sociale, en France et dans le monde ;

la négociation, après l’établissement d’un rapport de force si nécessaire ;

la défense de tous les salariés, dont ceux qui ont les situations les plus difficiles (chômage, précarité, bas salaires...) ;

la démocratie : le travail militant, le débat au sein de l’organisation syndicale et la consultation des adhérents avant toute décision importante, des statuts permettant aux minorités de s’exprimer et d’apparaître comme partie prenante des choix politiques du syndicat. Nous sommes pour une organisation démocratique allant de la base vers le sommet, et non l’inverse ;

un syndicalisme indépendant des pouvoirs en place, vis à vis de l’état comme des responsables de l’enseignement privé, au seul service de l’intérêt des salariés ;

un rapprochement réel du statut et des conditions d’exercice des maîtres du privé sous contrat avec nos collègues de l’enseignement public, car nous participons à un même service public de l’éducation. Nous refusons la concurrence entre les deux secteurs privé et public d’éducation, source d’inégalités pour les jeunes et de précarité pour les personnels ;

la défense de la laïcité : nous refusons la discrimination sur la base de convictions religieuses, ainsi que tout communautarisme. Le respect de la liberté de conscience de chacun (élèves comme personnels) est pour nous le garant d’une éducation de qualité.

Les résolutions arrêtées lors de notre premier congrès de novembre 2004 : Quelle école ? Nos revendications

Notre prochain congrès aura lieu en novembre 2007.


vade mecum rentrée

jeudi 18 septembre 2008 par SUNDEP

Congrès national du sundep à Lille novembre 2007

vendredi 16 novembre 2007 par SUNDEP

Loi Censi et statut des personnels du privé

vendredi 21 septembre 2007 par SUNDEP

Nos revendications liées à notre secteur d’activité

jeudi 9 novembre 2006 par SUNDEP